Les muscles de la ceinture abdominale

  • LE TRANSVERSE

Il assure la contention des viscères,  actif dans la flexion de la colonne throraco-lombaire lors d’une contraction synchrone avec les autres muscles larges de l’abdomen et il a également un rôle de stabilisateur du buste. Aussi, il intervient l’expiration, la miction, la défécation et les vomissements, la toux. Bien musclé, il permet d’obtenir un ventre plat.

C’est le muscle le plus profond des muscles larges de la partie latérale de l’abdomen.Il s’attache sur la face profonde des 7 dernières côtes, sur les 5 apophysaire transverses des vertèbres lombaires et sur le pecten du pubis.

 

  • L’OBLIQUE INTERNE

Il permet l’abaissement des côtes, de fléchir le thorax et comprimer les viscères abdominaux. En contraction d’un côté, il permet la rotation et l’inclinaison latérale du thorax du même côté . Il est antagoniste du grand oblique du même côté, congénère du grand oblique du cote oppose. Lors d’un point d’insertion fixe sur le thorax, il permet dans ce cas d’élever et fléchir le bassin. Si les vertèbres et le bassin sont le point fixe, il abaisse les côtes en les entrainant vers l’arrière , il expirateur .

Ce muscle fait partie du groupes des muscles larges de l’abdomen, il est constitué par un éventail de fibres en majorité obliques en haut et en dedans, qui irradient de la crête iliaque vers les côtes, la ligne blanche et le pubis. Il est situé au-dessus du muscle transverse de l’abdomen.

  • L’OBLIQUE EXTERNE

Ce muscle fait partie du groupes des muscles larges superficiel latéral de l’abdomen. Il est pair et symétrique et relie le grand droit au grand dorsal..

Sa contraction unilatérale permet la rotation contro-latérale du tronc ainsi qu’une inclinaison homolatérale du buste (bassin fixe) . Lors d’une contraction synchrone avec les autres muscles larges de l’abdomen, il permet d’effectuer  une rotation du bassin (buste fixe), une rétro-version du bassin et une flexion de la colonne thoraco-lombaire. Il effectue une hyperpression abdominale utile à l’expiration active, la miction et la défécation.

Il s’insère sur les 7 dernières côtes, sur le pecten du pubis, sur l’arcade fémorale, ces fibres joignent la paroi du thorax à la ligne blanche , au pubis , à la crête iliaque et au ligament inguinal.

 

  • LE GRAND DROIT ou DROIT DE L’ABDOMEN

Il intervient dans la flexion du buste, et la rétroversion du bassin lorsqu’il rapproche le pubis vers sternum. en revanche, en position couché il intervient dans l’anté-version du bassin. Il aide à l’expiration et protège les viscères et leur fonctionnement.

Le grand droit est le plus superficiel des muscles abdominaux. Il part du pubis pour s’insérer au sternum, cinquième à septième côte, il s’étend verticalement sur l’aponévrose des trois autres muscles de l’abdomen.

Il est plus large en haut qu’en bas situé dans la paroi antérieure de l’abdomen, plat et polygastrique, c’est un muscle pair. Chaque partie possède trois insertions tendineuses. Chaque muscle (le droit et le gauche)  sont séparés par la ligne blanche, partant du processus xyphoïde du sternum, s’arrêtant au niveau de l’ombilic et reprenant son chemin jusqu’au pubis. Les deux muscles sont également limités latéralement par une ligne tendineuse appelée ligne de Spiegel.